e-santé socle technologique

L’USINE NOUVELLE I Se soigner sans gravité

ACTUS   #spationaute #santé

L'USINE NOUVELLE I Se soigner sans gravité

Les soins médicaux seront de plus en plus pointus avec l’allongement des vols dans l’espace. Mais les données pour leur développement font défaut.

D’abord la Lune, ensuite des voyages de six mois comme ceux de Thomas Pesquet. Un jour peut être la planète Mars ? Alors que la durée des voyages dans l’espace promet de s’allonger, maintenir en bonne santé les astronautes va devenir un enjeu critique. Le défi des chercheurs : combattre les effets du temps sur l’organisme. « Les spécialistes estiment qu’en six mois, le corps accuse un vieillissement d’environ dix ans. Les muscles s’atrophient, les os deviennent poreux, la vue baisse », résume Philippe Hazane, le directeur exécutif du Medes, l’institut de médecine et de physiologie spatiales.
[…]

Pour répondre aux besoins des astronautes, la télémédecine s’est beaucoup développée. « Avec la start-up BodyCap, le Cnes a développé EveryWear, un assistant qui permet de suivre à distance des constantes vitales, comme la pression artérielle ou le sommeil, et de déclarer ses symptômes au médecin », détaille la spécialiste. Avec la solution développée par AdEchtoTech, ils peuvent réaliser des échographies eux-mêmes et les envoyer par satellite. La technologie doit répondre à deux exigences : la miniaturisation et la fiabilité. Si l’astronaute contacte la Terre pour un problème technique, personne ne peut venir réparer l’appareil. Cette innovation est aujourd’hui également utilisée dans des régions isolées, sur Terre. « C’est un cercle vertueux, qui sert aussi bien les astronautes que les citoyens. L’espace est au service du bien-être de tous », se félicite Gilles Rabin. Une façon de continuer à avancer en même temps sur Terre et dans le ciel. »

Sourcewww.usinenouvelle.com 
Par Coralie Lemke, édition du 2 septembre 2018

Partager :