e-tourisme socle technologique

e-tourisme : les trois tendances à suivre en 2018

ACTUS   #CommandeVocale #IA #RealiteAugmentee

Quels sont les prévisions sur les tendances du e-tourisme à suivre en 2018 ? Le Pôle TES fait un petit tour d'horizon …

  • Contacter et Connecter : la commande vocale

Entrer en contact avec le visiteur, une obsession pour les acteurs du tourisme. NFC, beacons, QR code, wifi, lifi, BLE… les moyens techniques ne manquent pas ! Mais en 2018, plus d’intermédiaire, c’est la commande vocale qui sera à l’honneur. Preuve en est, Google, d’ordinaire discret au CES, est arrivé en force à Las Vegas avec stands XXL et panneaux publicitaires  » Hey Google  » sur les buildings. Objectifs : promouvoir l’enceinte connectée Google Home (face à l’Echo d’Amazon) et l’assistant vocal associé Google Assistant (Alexa chez Amazon) mais surtout le développement de ce que Google appelle des  » actions  » permettant l’intégration de services tiers. C’est ici que le secteur du tourisme a une carte à jouer et quelques gros acteurs se sont d’ores et déjà intéressés au sujet : c’est le cas d’Accor avec lequel on peut entrer en contact en lançant  » ok Google, je veux parler avec Accorhotels  »

  • Guider et Conseiller : l’intelligence artificielle

Une fois le contact établi, il ne faut bien entendu pas s’arrêter là ! Il s’agit désormais d’informer le visiteur, de le conseiller et de le guider avant, pendant et après son voyage. L’intelligence artificielle (dont la commande vocale est une des composantes) s’impose de plus en plus pour remplir ce rôle. Les chatbots et les robots se multiplient pour répondre aux demandes des usagers et des touristes. Air France, la RATP, Accor, Booking.com, et certains offices du tourisme même, se sont dotés d’un chatbot. Reste aux plus petits acteurs à s’approprier également ce nouveau canal de communication. Au Japon, l’ouverture d’un hôtel géré à 90% par des robots est un exemple, extrême peut-être mais significatif, d’une tendance amenée à se développer en parallèle de la capacité de cette intelligence à gérer des requêtes de plus en plus complexes.

  • Informer et divertir : la réalité augmentée

Si la réalité virtuelle peine à atteindre un marché de masse, la réalité augmentée disponible depuis notre smartphone progresse à vitesse grand V. Les témoins les plus évidents : le succès de Pokemon GO et des filtres à selfies que l’on retrouve partout… Avec l’ARKit d’Apple et l’ARcore de Google, la réalité augmentée se perfectionne et surtout se démocratise, ouvrant de nouveaux usages. Contrairement aux autres tendances de cette liste déjà explorées par les plus gros acteurs, la réalité augmentée en est encore à ses prémices : Airbnb a annoncé en décembre travailler sur des prototypes de réalité augmentée pour informer les utilisateurs pendant leur séjour. Les aéroports se penchent également sur le sujet : en Angleterre l’aéroport de Gatwick a installé 2000 beacons pour permettre de guider les voyageurs en réalité augmentée.

Affaire à suivre !

Partager :